BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates
Home / A LA UNE / L’UE continuera à soutenir le Maroc dans la mise en œuvre de ses réformes

L’UE continuera à soutenir le Maroc dans la mise en œuvre de ses réformes

L’Union européenne (UE) va continuer à soutenir le Maroc dans la mise en place de son ambitieux programme de réformes, a affirmé, lundi à Bruxelles, le directeur général de la division Afrique du Nord et Moyen-Orient au Service européen de l’action extérieure (SEAE), Hugues Mingarelli.

Au cours d’une rencontre avec une délégation du Conseil économique, social et environnemental (CESE), en visite de travail à Bruxelles, le responsable européen a réitéré le ferme engagement de l’UE à accompagner le Royaume dans son processus de démocratisation et dans son vaste chantier de réformes. Le Maroc est le premier bénéficiaire de l’aide financière de l’UE en matière de coopération, a-t-il dit, affirmant que malgré la crise qui frappe l’Europe, «il est important pour nous» de soutenir le Royaume dans la mise en place de ses réformes politiques, économiques et sociales et dans la mise en œuvre de sa nouvelle Constitution.

M. Mingarelli a également réaffirmé la disposition de l’UE à approfondir ses relations avec le Maroc, «un partenaire privilégié», évoquant le lancement des négociations pour un Accord de libre-échange approfondi et complet (ALECA) et le partenariat pour la mobilité. La délégation du CESE a pour sa part donné un aperçu à son interlocuteur sur le mode de fonctionnement du Conseil et les actions qu’il a menées depuis sa mise en place le 21 février 2011. Mohamed Bachir Rachdi, rapporteur de la commission des affaires économiques, a notamment mis l’accent sur la valeur ajoutée que le Conseil peut apporter au débat au sein de la société civile et son rôle dans l’accompagnement des stratégies nationales de développement. Il a indiqué que le Conseil s’était penché sur des sujets qui répondent aux attentes sociales et avait publié des rapports sur divers sujets économiques, sociaux et environnementaux, comme la charte sociale, l’emploi des jeunes, l’égalité homme-femme, la réforme de la fiscalité, ou encore l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH).

L’orateur a mis l’accent sur le modèle de développement régional pour les provinces du Sud, en cours d’élaboration par le CESE, qui consacre les droits fondamentaux, économiques, sociaux, culturels et environnementaux de la population locale. Ce modèle, qui se veut global et adapté aux spécificités humaines et territoriales des provinces du Sud, s’inscrira dans le cadre de la régionalisation avancée, avec pour objectif l’éclosion d’un système qui favorise un développement économique, social, culturel et environnemental au bénéfice et au service des populations locales concernées, a-t-il dit.

Un premier rapport d’étape sur l’évaluation de l’effectivité des droits humains fondamentaux dans les provinces du Sud a déjà été publié et comprend un état des lieux du développement humain à partir de normes universelles et de principes opposables, a affirmé M. Rachdi, ajoutant que le modèle de développement des provinces du Sud sera finalisé par le Conseil au mois d’octobre 2013. Outre M. Rachdi, qui représente la catégorie des Experts, la délégation du CESE est composée de Mme Najat Simo (Syndicats), Larbi Belarbi (organisations professionnelles), Mohamed Mostaghfir (société civile) et Mme Aziza Bahloul, chargée de la coopération internationale. La délégation marocaine doit prendre part mardi à la première réunion du groupe d’étude «Relations commerciales UE-Maroc», organisée par le Comité économique et social européen.

Check Also

Le verdict sur l’annulation de l’Accord agricole Maroc-UE tombera le 21 décembre

  La Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) devrait prononcer le 21 décembre prochain, ...

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils