BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates
Home / A LA UNE / Paco de Lucia aux musiques sacrées de Fès Un concert inoubliable
Paco de Lucia
Paco de Lucia

Paco de Lucia aux musiques sacrées de Fès Un concert inoubliable

Paco de Lucia
Paco de Lucia

Il est des concerts qui restent à jamais gravés dans la mémoire. Celui, dimanche dernier, de Paco De Lucia, une légende encore en vie du flamenco, en fait partie.

Le passage du plus universel des artistes flamenco sur le site de Bab Al Makina sera inscrit en lettres d’or dans le registre du festival des musiques sacrées du monde, qui fête, lors de cette 19e édition, la culture andalouse.

Et qui mieux que l’un des plus grands et charismatiques guitaristes au monde pour représenter cette civilisation ?

Accueilli par une standing ovation appuyée, le maître a commencé par des morceaux en solo qui ont donné toute la mesure de l’étendue de son grandeur.

Sa posture de sage, sa présence, son énergie et son charisme ont suffi à conquérir le cœur et l’âme du public. Une avalanche de notes rapides et tranchantes tombent les unes après les autres, se bousculent dans l’oreille, un fleuve de musicalités et de rythmes, tantôt doux, tantôt retentissants, parfois gais, parfois tristes, emporte tout sur son passage.

Joint par sa petite bande, Paco s’éclipse derrière sa guitare et met aux devants de la scène ses talentueux compagnons qui tour à tour, seront sous les feux des projecteurs.

Quand le jeune guitariste Antonio Sanchez répond du tac-au-tac au maître, Antonio Serrano fait un numéro exceptionnel à l’harmonica, David de Jacoba chante, crie et emporte le public dans l’univers nostalgique des gitans ou encore lorsque le danseur Farruco el Loco apporte ce dosage exceptionnel entre sensualité et énergie débordante, maître Paco se contente d’encourager ses hommes, un sourire sur les lèvres.

Les standings ovations du public d’une Bab Al Makina totalement sous le charme se répètent, jusqu’à l’ultime morceau, Entre dos Aguas, succès planétaire s’il en est.

C’est un moment de plaisir musical particulièrement intense qui a clos la première série des concerts de Bab Al Makina, qui après une pause de trois jours, reprendra du service jeudi soir, avec la chanteuse syrienne Assala Nasri.

Check Also

Le mauvais sort continue de s’acharner sur le chanteur marocain, Saad Lamjarred

  Le mauvais sort continue de s’acharner sur le chanteur marocain, Saad Lamjarrad, qui se ...

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils