BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates
Home / A LA UNE / La suppression des visas pour les marocains, ce n’est pas pour demain

La suppression des visas pour les marocains, ce n’est pas pour demain

Rabat doit encore batailler pour obtenir de Bruxelles la libre circulation des personnes entre le Maroc et l’Union européenne (UE).
Ankara vient de conclure avec Bruxelles un accord permettant aux ressortissants turcs, d’ici 2017, de pouvoir se rendre sans visa dans l’espace européen.
Un rêve que caressent depuis longtemps les ressortissants marocains qui sont jusqu’à cette date, obligés de se munir d’un visa Schengen, coûteux et difficile à obtenir, pour se rendre dans l’un des pays de l’UE.
Le 16 décembre dernier, la Turquie et l’UE ont signé un accord portant sur la suppression des visas, d’ici 2017, au profit des citoyens turcs voulant se rendre en Union européenne. En échange, la Turquie s’engage à réadmettre les migrants entrés illégalement en UE par son territoire.
Pourtant, le Maroc est le premier pays du voisinage sud de l’UE et le 5ème dans le monde à avoir signé avec Bruxelles un Partenariat pour la mobilité et la migration, même si cette démarche ne devrait aboutir finalement qu’à un accord de facilitation de délivrance de visa aux citoyens marocains et non à sa suppression.
Les négociations entre Rabat et Bruxelles sur l’assouplissement de la procédure des visas devront commencer bientôt, le Conseil de l’UE ayant donné le 5 décembre son feu vert à la Commission européenne pour la conclusion de cet accord qui contribuera assurément au renforcement des échanges humains entre les deux parties en perspective d’une libre circulation des personnes.
Le Maroc et l’Union européenne sont également liés par d’importants accords d’association et de partenariat et s’apprêtent à conclure d’autres qualifiés de nouvelle génération, dont celui portant sur la mobilité et un accord de libre-échange complet et approfondi (ALECA).
L’année qui tire à sa fin a été également marquée par l’adoption du nouveau Plan d’action de mise en œuvre du Statut avancé une sorte de feuille de route qui définit les objectifs et les actions prioritaires du partenariat privilégié entre les deux partenaires pour la période 2013-2017.
Toutefois pour une libre circulation dans l’espace communautaire européen, il va falloir aux Marocains de faire encore preuve d’une grande patience et d’attendre longtemps le jour où ils pourront faire le cap sur le vieux continent sans avoir besoin de se munir d’un visa.

Check Also

BENKIRANE TOUJOURS AU POINT MORT

Le chef du gouvernement désigné par le roi pour la formation du gouvernement issu des ...

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils