BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates
Home / A LA UNE / Amar Blani dément toute prise de contact avec l’ambassadeur du Maroc

Amar Blani dément toute prise de contact avec l’ambassadeur du Maroc

Les tirs de l’armée algérienne contre le poste frontalier d’Aït Jormane ne sont que des allégations. C’est ce qu’a estimé mardi soir le porte parole du ministre des Affaires étrangères algérien, Amar Blani, cité mercredi par les journaux algériens.

Le responsable algérien a même démenti  toute prise de contact avec l’ambassadeur du Maroc sur des “présumés tirs”.

“Nous marquons notre grande surprise au sujet de cette dépêche de l’agence officielle marocaine MAP. Je dois souligner qu’aucune démarche n’a été effectuée par l’ambassadeur du Maroc auprès des autorités algériennes compétentes”, a souligné M. Belani cité par l’agence officielle algérienne APS.

Les autorités marocaines avaient indiqué que des éléments de l’armée nationale populaire (ANP) algérienne avaient effectué lundi soir “des tirs en direction du poste frontalier d’Ait Jormane, dans la province de Figuig ”.

Le ministère marocain des Affaires étrangères et de la Coopération avait annoncé alors que “l’ambassadeur de Maroc à Alger a pris contact avec les autorités algériennes compétentes”.

Le responsable algérien a rappelé mardi que “dans le cas où de présumés incidents devaient être signalés, il existe pour cela les canaux habituels que l’ambassadeur connaît bien”, tout en s’interrogeant sur “les mobiles qui sont derrière la médiatisation de démarches qui n’ont pas eu lieu”.

Dans un communiqué, le ministère marocain des Affaires étrangères a indiqué mardi dans un communiqué que l’ambassadeur du Maroc à Alger, Abdalah Belkeziz, a tenté, sans succès, de prendre contact avec le ministre algérien de l’Intérieur.

Par la suite, M. Belkeziz est entré en contact avec les autorités algériennes, via la Direction générale de la sûreté nationale et le chef de cabinet du ministre algérien de l’Intérieur, pour obtenir des explications sur ledit incident.

Pour rappel, le ministère marocain de l’Intérieur avait indiqué, lundi soir, que des éléments de l’Armée nationale populaire algérienne ont procédé à des tirs en direction du poste de surveillance marocain Ait Jormane au niveau du tracé frontalier entre le Maroc et l’Algérie, dans la province de Figuig. Deux impacts de balles ont atteint le mur de ce poste frontalier, précise le communiqué.

Check Also

L’ALGERIE PREPARE SES ARMES CONTRE LE RETOUR DU MAROC A L’UA

La réaction d’Alger au lendemain de la démarche du Maroc pour retourner au sein de ...

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils