BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates
Home / A LA UNE / Plan marocain d’autonomie au Sahara Une reconnaissance et un appui européen jamais démenti

Plan marocain d’autonomie au Sahara Une reconnaissance et un appui européen jamais démenti

Autonomie_Sahara_PlanLe Maroc a pris ses responsabilités et proposé une solution de compromis qui sauve la face de ses adversaires et qui permettra de mette fin au calvaire des Sahraouis qui vivent dans des conditions exécrables à Tindouf.

Partout dans le monde, la voie du compromis prônée par le Royaume pour régler le différend régional autour du Sahara marocain n’a cessé de faire des adeptes, qui voient dans son plan d’autonomie élargie la solution de la raison et du bon sens.

Au sein de l’Union européenne, le constat est tout aussi clair. Institutions, organisations et eurodéputés ne cachent pas leur appréciation au projet d’autonomie marocain, cette approche de règlement des conflits qui a fait ses preuves dans bon nombres de régions du monde et qui constitue la forme la plus avancée d’autodétermination.

D’après eux, il est la solution qui satisfasse tant la raison que le bon sens sans pour autant nuire aux intérêts de quiconque : Sa mise en œuvre dans les provinces du sud du Royaume permettra aux populations locales de prendre leur destin en main et à l’Etat marocain de préserver son intégrité territoriale.

En effet, depuis sa présentation à l’Onu et aux grandes capitales du monde, ce plan audacieux, ouvert et modulable, qui inscrit l’avenir de la région du Sahara dans le cadre de la décentralisation et de l’ouverture démocratique du Maroc, n’a cessé de recueillir l’adhésion de la communauté internationale.

Les raisons de cet accueil international qui ne se dément pas procèdent d’un double constat : l’impasse politique et l’inapplicabilité des plans onusiens antérieurs. D’où l’intérêt et la pertinence de l’offre marocaine d’autonomie qui, par son caractère crédible et réaliste, forcerait l’Algérie et le polisario à se défaire de leur obstination à faire perdurer ce conflit qui hypothèque l’avenir du Maghreb et qui risque de jeter de son ombre sur l’ensemble de la région du Sahel en proie à l’instabilité, au terrorisme et au trafic de tout genre.

Dans l’UE, nombreux sont les Etats membres qui apprécient à leur juste valeur les efforts déployés par le Maroc pour trouver un règlement à ce problème et pensent que la proposition marocaine d’autonomie élargie au Sahara constitue une base de négociation pertinente d’une solution dont la mise en œuvre est à même de clore une fois pour toute ce conflit, et partant favoriser la stabilité des pays de la région et la relance de l’édification d’un Maghreb démocratique et solidaire.

Pour plusieurs pays européens influents, le plan marocain d’autonomie pourra faire avancer le traitement du dossier du Sahara au sein des Nations unies et offre une réelle opportunité pour favoriser le dialogue et la négociation d’une solution durable et mutuellement acceptable par toutes les parties.

La proposition marocaine trouve également un écho favorable au sein des institutions européennes. En juin dernier, l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (ACPE) a souligné dans une résolution, adoptée en plénière, la pertinence du plan marocain d’autonomie et des efforts sérieux et crédibles qui sous-tendent cette proposition visant à accorder une large autonomie à la population sahraouie, qui serait dotée de ses propres organes législatif, exécutif et judiciaire, ainsi que de ressources financières lui permettant de se développer.

Au Parlement européen, temple de la démocratie pluraliste, nombreux sont les eurodéputés qui soutiennent également ce plan. Les chefs de file des principaux groupes politiques au Parlement sortant le français Joseph Daul du Parti populaire européen (PPE) et l’autrichien Hannes Swoboda des Socialistes et Démocrates (S&D) avaient à maintes reprises soulignées la pertinence de l’offre marocaine. Le Premier y voit une démarche «constructive et courageuse au moment où les autres parties restent figées et s’en tiennent à exiger un statut d’indépendance qui n’a pas de sens, sur le plan géostratégique» et le second trouve «qu’un plan qui offre une large autonomie et qui garantit les droits de la population locale peut-être un compromis et une solution à la question du Sahara».

Concernant le règlement de la question du Sahara, l’eurodéputé belge Fréderic Daerden est également catégorique : «l’indépendance n’est pas la bonne voie. Par contre, la proposition marocaine d’autonomie constitue une solution pacifique raisonnable à ce différend».

Pour lui «Il faut trouver une solution institutionnelle pour éviter l’éclatement à l’image de la régionalisation et du fédéralisme mis en œuvre dans certains pays européens».

Annemie Neyts-Uyttebroeck, la coordinatrice du Groupe Alliance des démocrates et des libéraux pour l’Europe (ALDE) à la Commission des Affaires étrangères au Parlement européen croit elle aussi que le plan marocain constitue «une excellente base de discussion et que l’Algérie et le polisario qui refusent des discussions préparatoires sur cette base-là ne souhaitent pas une solution pacifique au conflit du Sahara».

Aussi il n’y a pas longtemps que l’eurodéputé français Gilles Pargneaux a invité l’Algérie et le polisario à «regarder la réalité» en face, celle que le plan marocain d’autonomie est la seule solution durable et est à l’heure actuelle la meilleure proposition pour trouver une solution à la question du Sahara.

Le Maroc a pris ses responsabilités et proposé une solution de compromis qui sauve la face de ses adversaires et qui permettra de mette fin au calvaire des Sahraouis qui vivent dans des conditions exécrables à Tindouf. A l’Algérie et au polisario d’assumer les siennes devant le monde et l’Histoire.

– See more at: http://www.lematin.ma/express/2014/plan-marocain-d-autonomie-au-sahara_une-reconnaissance-et-un-appui-europeen-jamais-dementi/207152.html#sthash.YbTuMTz0.dpuf

Check Also

MARRAKECH SORT LE GRAND JEU POUR LA COP 22.

C’est une ville ocre méconnaissable qui s’apprête à accueilli des dizaines de chefs d’états et ...

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils