BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates
Home / A LA UNE / L’UE affecte 555 millions d’euros au programme de santé au Maroc

L’UE affecte 555 millions d’euros au programme de santé au Maroc

ue-maroc-finance-300x166Le Maroc et l’UE ont signé jeudi à Rabat, une convention portant sur le financement de la 3ème phase du Programme d’appui à la réforme de la Couverture médicale de base dans le Royaume.

L’apport financier européen s’élève à 555 millions de dirhams et couvre la période 2014-2016. Les deux précédentes phases du programme avaient bénéficié d’une enveloppe de près d’1 milliard de dirhams.

La nouvelle convention a été signée par les ministres marocains de l’Economie et des Finances, Mohamed Boussaid et de la Santé, El Houcine El Ouardi, et par l’ambassadeur, chef de la délégation de l’UE au Maroc, Rupert Joy.

Le nouvel appui financier de l’UE vient appuyer les efforts du gouvernement marocain visant à garantir à l’ensemble de la population, l’accès aux prestations de soins de santé.

Actuellement, le gouvernement cherche à finaliser la généralisation du Régime d’Assistance Médicale des Economiquement Démunis (le RAMED), pour intégrer dans le régime de l’Assurance Médicale Obligatoire (AMO) des populations éligibles mais assurées par d’autres biais. Il s’agit aussi d’intégrer dans le mécanisme de couverture médicale de base, des segments de la population marocaine qui sont encore exclues, tels que les travailleurs indépendants.

Il est prévu à travers ce programme, la mise en œuvre d’un cadre stratégique et de pilotage de la réforme, le renforcement de l’offre de soins pour favoriser la proximité et une meilleure organisation des filières de soins et la mise en œuvre de l’Assurance Maladie au profit des actifs indépendants.

Par ailleurs, dans le cadre des négociations en cours entre le Maroc et l’UE en vue de la conclusion d’un Accord de Libre Echange Complet et Approfondi (ALECA), une délégation du ministère marocain du Commerce Extérieur s’est rendue le 14 octobre à Bruxelles, où elle exposé à la Commission européenne la nouvelle démarche que propose le Maroc pour ces négociations.

La démarche inclusive adoptée par le Maroc pour mener les négociations commerciales internationales, précise-t-on au ministère du commerce extérieur, s’articule autour de « la conduite d’études préalables d’impact et la concertation institutionnalisée avec les associations professionnelles et les acteurs de la société civile».

Check Also

Didier Reynders : « Nous voudrions rassurer le Maroc »

Didier Reynders, ministre belge des Affaires étrangères est au four et au moulin. Quelques jours ...

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils