Home / A LA UNE / AVALANCHE DE MENACES ET DE CONDAMNATIONS POUR LE FILM DE NABIL AYOUCH « Much Loved »

AVALANCHE DE MENACES ET DE CONDAMNATIONS POUR LE FILM DE NABIL AYOUCH « Much Loved »

loubna-480x360

L’opinion publique marocaine toujours chauffée à blanc depuis la diffusion d’extraits révélateurs du dernier film du réalisateur Nbyl Ayouch « Much Loved », « Zine Lifik » en langue arabe, ne cesse d’être sollicitée pour mener l’assaut contre cette création et son auteur ainsi que l’actrice principale du film.

Ainsi, après le lancement d’une page sur « facebook » pour les dénoncer, une autre page a été crée appelant à exécuter le réalisateur et la comédienne Loubna Abidar.

Plus calme a été la décision d’un homme d’affaires connu qui a annoncé sur les ondes d’une radio son intention d’engager un avocat à ses frais, pour poursuivre le réalisateur en justice, rejoint en cela par l’Association Marocaine de Défense du Citoyen qui, elle aussi, a engagé une procédure visant Ayouch et l’actrice précitée devant le tribunal de Marrakech, pour avoir porté atteinte à l’image de la ville, des femmes marocaines et du pays de manière plus générale.
Enfin le scandale a débordé sur la scène religieuse, puisque l’imam Yahia Mdaghri, l’un des plus réputés du pays, a évoqué le film décrié dans son prêche donne vendredi dernier dans une mosquée de la ville de Salé, en parlant d’incitation à la prostitution.

Ne manque plus qu’une fatwa pour boucler la boucle d’un scandale qu’aucun film marocain n’avait connu au paravent de manière aussi violente.

Maroc Actualités

Check Also

Sept choses que vous ne savez peut-être pas sur Mohammed VI

Si vous pensiez tout savoir sur le roi du Maroc, il y a quelques anecdotes …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils