BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates
Home / A LA UNE / Le bilan 2008-2014 du Plan Maroc Vert

Le bilan 2008-2014 du Plan Maroc Vert

ble-vert-Maroc-(2014-04-11)Des résultats très probants…

Depuis le lancement du Plan Maroc Vert (PMV) en avril 2008, le secteur agricole a connu un engouement sans pareil. La 8ème édition des assises de l’agriculture qui s’est tenue le 27 avril dernier à Meknès sous le haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI a dressé un bilan positif de l’évolution du secteur entre 2008 et 2014. Ainsi, l’agriculture marocaine, dont les systèmes de production sont aujourd’hui moins exposés aux aléas climatiques, a connu un taux de croissance annuel de 7.6% et une multiplication par 1.7 du rythme d’investissement dans le secteur. Le secteur est devenu plus rentable et affiche une croissance de 48% du revenu par tête en milieu rural. Il permet par ailleurs d’assurer une plus grande sécurité alimentaire et la diminution des taux de malnutrition et de faim.

Avec une croissance du PIB agricole supérieure à celle de l’économie nationale dans sa globalité, l’agriculture marocaine joue ainsi un véritable rôle de locomotive.

Au niveau international, le PMV a permis une évolution de +34% des exportations agroalimentaires (câpres, haricots verts, conserves d’olives, agrumes…) hissant le pays au  3ème rang dans la région MENA et au 4ème rang en Afrique.

… et des objectifs ambitieux à l’horizon 2020

Si ces 7 premières années du PMV ont permis de poser les bases d’une agriculture performante et inclusive, l’objectif à l’horizon 2020 est de renforcer cet ancrage tout approfondissant les réalisations autour des défis suivants :

  • Pour le pilier 1 : poursuivre la modernisation du secteur et multiplier les investissements visant le renforcement de la valorisation des produits agricole
  • Pour le pilier 2 : pérenniser les acquis et poursuivre la réduction de la pauvreté dans le milieu rural à travers le lancement de nouveaux projet
  • Mobiliser davantage de moyens en faveur de l’agriculture et en diversifier les sources
  • Faire face aux défis institutionnels et assurer une régulation adaptée pour accompagner l’évolution du secteur

Ces éléments devraient permettre de faire passer la valeur ajoutée agricole de 70 milliards de dhs en 2008 à 140 milliards de dhs à l’horizon 2020. Cet objectif semble tout à fait réalisable puisque cette valeur ajoutée a déjà atteint 105 milliards de dhs en 2014.

 

Signature de 5 conventions

Au cours de cette 8ème édition des assises de l’agriculture, plusieurs conventions de partenariat ont été signées :

– Un accord tripartite entre le Maroc, le Swaziland et la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture) dans le cadre de la coopération Sud-Sud comprenant l’assistance technique dans le développement agricole et la sécurité alimentaire à travers le fonds fiduciaire du Maroc hébergé par la FAO.

– Un contrat-programme relatif au développement de la filière lait entre le Ministère de l’Economie et des Finances, le Ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime et la Fédération Interprofessionnelle Marocaine du Lait. Ce contrat programme prévoit un investissement de 6,6 milliards de dhs à l’horizon 2020, dont 1,27 mobilisé par l’Etat. Il devrait permettre une augmentation significative de la production de lait de 2,4 milliards de litres à 4 milliards en 2020.

– Convention de création de l’Agropôle Souss-Massa entre le Ministère de l’Economie et des Finances, le Ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime, le Ministère de l’Industrie du Commerce de l’Investissement et de l’Economie Numérique, la Wilaya de la région de Souss-Massa, le Président du Conseil Régional de Souss-Massa et CDG Développement. Ce parc industriel d’une superficie de 74 ha est situé au sein d’Haliopolis Agadir et permettra la valorisation de la production agricole régionale.

– Deux conventions pour la mise en œuvre de la stratégie de développement durable pour le secteur agricole entre le Ministère de l’Economie et des Finances, le Ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime et le Ministère de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement. Il s’agit d’une convention cadre précisant les axes de partenariat ainsi que d’une convention spécifique relative à un projet de valorisation des déchets issus de l’oléiculture.

bilan-plan-maroc-vert

Source: www.fellah-trade.com

Maroc Actualités 

Check Also

La Chine met officiellement fin à la politique de l’enfant unique

La Chine a officiellement mis fin dimanche à la politique de l’enfant unique avec la ...

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils