BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates
Home / ÉCONOMIE / Le e-commerce au Maroc : quel avenir pour le paiement en ligne ?

Le e-commerce au Maroc : quel avenir pour le paiement en ligne ?

image

Le e-commerce au Maroc : quel avenir pour le paiement en ligne ?

Le développement du commerce électronique au Maroc dépend de l’augmentation du nombre de sites marchands, l’accès à Internet et l’amélioration de la participation active des banques. Alors qu’il était encore à ses débuts, le concept montre beaucoup de potentiel au Maroc.

La seule plate-forme actuelle est Maroc Telecommerce, qui a été créé en 2001 par les banques BCP, BMCI, Crédit du Maroc et SGMB, ainsi que le service des technologies de l’Internet et la société d’ingénierie Intelcom. La plate-forme gère une dizaine de sites marchands qui vendent des services tels que les billets d’avion, des produits d’artisanat, des services administratifs pour les entreprises, des chambres d’hôtel et de location de voiture.

Ces deux dernières années ont également vu le lancement en ligne de plusieurs sites d’entreprise à consommateur, qui ont des galeries marchandes, intégrant le paiement en ligne.
Exemple présent le site spécialisé dans la commercialisation des vêtements de marques internationales au Maroc, Vêtement Maroc, ainsi que les autres site e-commerce présentent sur le marché, adoptent d’autres solutions de paiement en plus du paiement en ligne.
« Pour le moment, la majorité des clients de notre site marchand dédié aux vêtements et aux chaussures préfèrent le principe traditionnel de paiement à la livraison de la marchandise, mais il existe certaines de nos clients fidèles adoptant le paiement en ligne, c’est une question de confiance », indique le responsable du service client de Vetement.ma

Malgré le progrès qu’a connu ce marché à ce jour, Samira Gourroum, directrice de la technologie pour Maroc Telecommerce a dit : « le commerce électronique pourrait se développer au Maroc par une action volontaire concertée sur trois leviers de croissance. Les leviers sont le développement de la gamme offerte par les sites marchands, de plus en plus large accès à l’Internet et la participation des banques à travers l’émission de cartes de paiement. »

Jusqu’à présent, les banques marocaines ont montré très peu d’intérêt dans les transactions électroniques parce que le nombre de détenteurs de cartes de crédit est faible par rapport au nombre de cartes de débit émises. À l’heure actuelle, le nombre de cartes de crédit en circulation est pas plus de 200 000 par rapport à plus de deux millions de cartes de débit en circulation à travers le Maroc.

La réticence des banques à propos du commerce électronique peut être vu dans le nombre limité de banques (Banque Populaire, BMCI et BMCE Bank) qui offrent des services de paiement sur Internet pour certaines catégories de carte de crédit.

L’avenir du commerce électronique au Maroc sera également affecté par l’implication des opérateurs capables d’offrir des produits de grande consommation à des prix attractifs, tels que les billets d’avion et les paiements de factures pour les services téléphoniques, de l’eau et de l’électricité à grande échelle.

Aimane Hadifi

Maroc Actualités

About Maroc-Actualités

Profile photo of Maroc-Actualités

Check Also

LIBRE-ÉCHANGE, LES ACCORDS NE PROFITENT PAS AU MAROC

Au cours des deux dernières décennies, le Maroc a développé ses relations commerciales avec plusieurs ...

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils