L'Hôpital militaire d'Instruction Mohammed V mobilisé au service des citoyens dans la lutte contre la propagation du Covid-19. 06042020-Rabat.

Psychose à Casablanca après l’installation de nouveaux hôpitaux

Au lendemain de l’annonce de l’installation de plusieurs hôpitaux de campagne dans Casablanca et sa région, une vive inquiétude s’est installée parmi la population qui craint une montée en flèche des cas de contaminations comme jamais auparavant, raison qui expliquerait selon l’opinion publique que les autorités s’attendent au pire.

En effet, pas moins de cinq hôpitaux de dimensions inégales sont sur le point de devenir opérationnels dans les prochains jours à l’initiative et avec le financement de la région Casablanca-Settat, les cinq structures sont en voie de réalisation et d’équipent à la foire de la ville, au complexe à la salle couverte Mohamed V, à Nouacer et Benslimane au moment où la polyclinique Ziraoui relevant de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale a été également mise à la disposition du ministère de la santé en attendant d’autres établissements privés comme les cliniques, une accélération dans les préparatifs laissent présager des changements apportés dans les capacités d’accueil actuel visiblement saturées.

Se classant à la première place depuis le début de cette pandémie, des villes les plus touchées, Casablanca continue de faire figure d’épicentre du Covid 19 au Maroc. Près de 400 de cas de contaminations actuellement, la capitale économique pourrait passer à moyen terme à des milliers, ce qui pose également le problème des effectifs médicaux et paramédicaux disponibles, qui malgré l’apport de ceux des forces armées royales déjà présents sur le terrain avec les hôpitaux de campagne pourraient s’avérer insuffisants.

Si la psychose semble exagérée et injustifiée pour l’instant, ce scénario catastrophe pourrait bel et bien devenir une réalité si les mesures de confinement et de port obligatoire du masque ne sont pas strictement respectés.

Par Jalil Nouri

About layadi

Check Also

Les Jeux olympiques de Tokyo reportés d’un an à cause du Coronavirus

Le premier ministre japonais, Shinzo Abe, a proposé un report d’un an des JO de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *